Kopfgrafik rueckenschmerzen schmal

Default Kopfgrafik

Kopfgrafik Entspannung 1903x550

Index de l'article

Le cercle vicieux du mal de dos

Le mal de dos se termine fréquemment dans un cercle vicieux : de nombreuses personnes qui souffrent de douleurs aigües ont tout simplement peur de bouger et réagissent aux douleurs en adoptant une position antalgique pour un premier temps. La tentative d'éviter les mouvements douloureux via une position antalgique a pour effet défavorable de solliciter un effort excessif de la part des groupes de muscles non douloureux jusqu'à présent. La contracture localement limitée au début risque de se répandre sur tout le dos dans certains cas.

L'origine de ce cercle vicieux n'est plus si importante après sa création, étant donné que son traitement est identique à celui d'une personne n'évitant pas de bouger. « Motivez-vous et vous serez en mesure de franchir ce mécanisme et de briser ce cercle infernal :

Partez en promenade et faites de l'exercice sur un ergomètre au lieu de vous coucher et de vous reposer.

Tentez de continuer à bouger de façon aussi naturelle que possible ! » conseille le Docteur Marco Gassen (médecin spécialisé en médecine sportive et du dos de Wiesbaden – www.qimoto.de). La prise d'analgésiques courants, l'action de la chaleur et les massages sont habituellement suffisants pour soulager la douleur aiguë. « Plusieurs promenades d'une durée de 5 à 15 minutes par jour ou quelques exercices sur une bicyclette d'appartement sont effectivement capables de soulager les douleurs du dos aiguës, mais sans complications, rapidement. Vous devriez éviter d'adopter une position couchée ou assise trop longtemps, sauf pour soulager le dos (en vous servant p. ex. d'un coussin relève-jambes). Ne vous couchez en aucun cas dans le lit ! » recommande le Docteur Gassen.

Origines du mal de dos
Origines du mal de dos

Le recours aux propres moyens démarre chez soi.

C'est un fait incontestable que suffisamment d'exercice tout en tentant de corriger les propres comportements défavorables sont les meilleurs moyens de conserver un dos indolore et en bonne santé. Sauf que la propre motivation de garder le dos bien droit est freiner chaque fois que les bonnes résolutions sont confrontées à un environnement hostile à la santé du dos – notamment les chaises, lits et sièges auto. Les postes de travail et situations d'habitation d'une ergonomie défavorable peuvent mener à des douleurs du dos. N’oubliez jamais ce facteur important à vous mettant à la recherche des origines du mal de dos et de sa prévention.

Le traitement et la prévention du mal de dos doivent être considérés sous un rapport global de cause à effet. Un environnement correct pour le dos dans la vie quotidienne et professionnelle est tout aussi important que la prise en charge médicale et les propres comportements veillant à un dos en bonne santé. Contrôlez votre poste de travail. De simples gestes et réglages du mobilier de bureau sont souvent capables d'abaisser les charges agissant sur le dos. N'oubliez pas de veiller à des circonstances agréables pour le dos dans votre environnement privé. Votre lit, votre canapé, vos chaussures ou le siège auto sont-ils des produits assurant une bonne tenue du dos ? Les informations approfondies respectives vous sont données sur ce site web.

Entraînez-vous à l'autoguérison – l'esprit aide le corps

Marco Gassen
Dr. Marco Gassen

Le mal de dos possède une influence considérable sur le bien-être mental de l'être humain. L'origine des douleurs et, avant toutes choses, leur continuité reposent non seulement sur des origines corporelles, mais également sur des mécanismes comportementaux et sensitifs. Le stress et le surmenage intellectuel sont fréquemment à l'origine de contractures musculaires susceptibles de conduire à des douleurs du dos. Il est fréquent que les douleurs ne s'affaiblissent qu'après un traitement psychique en raison des relations étroites entre le mal de dos et le stress mental. Les conseils pour une bonne santé mentale et l'entraînement à mieux vivre avec le stress et les sollicitations peuvent s'avérer très efficaces durant la phase initiale des troubles et prévenir ou retarder une chronification. Les démarches agissant sur l'état psychique peuvent aussi agir favorablement sur les douleurs chroniques.